Image satellite

Est-ce simple de travailler avec des professionnels autistes ? Le CNES témoigne

Est-ce simple de travailler avec des professionnels autistes ? Le CNES témoigne

Pour beaucoup de gens, la personne autiste est le surdoué comme dans le film Rain Man ou la personne lourdement handicapée et non-verbale. La réalité est beaucoup plus vaste. Une majorité est en capacité de travailler comme tout le monde si les adaptations nécessaires sont faites. Le CNES en témoigne dans cet article.

Présentation du client

Céline Tison travaille au CNES, le Centre National d’Etudes Spatiales. Elle est manager du service « Traitement Radar ». Ce service définit les algorithmes utilisés pour inverser les mesures faites par des radars à bord de satellites vers des paramètres géophysiques. Par exemple la hauteur des océans, la profondeur de glace, la hauteur des rivières et des lacs… etc

Contexte de la collaboration

Dans mon service, nous avons besoin de compétences en physique, en mathématiques et en informatique scientifique. Nous avons fait appel à auticonsult à deux reprises : une première mission en 2020 et une deuxième mission de cinq mois sur 2021 et début 2022.

2020 Première mission avec auticonsult

Image satellitePour la mission de 2020, il s’agissait d’intervenir sur la mission CFOSAT (China France Oceanography SATellite), un satellite qui mesure les vents et les vagues à la surface des océans. Nous avions besoin d’un nouveau regard, d’une personne qui nous apporte un œil critique sur l’inversion des signaux. Les algorithmes de calculs des vagues devaient être améliorés. Nous étions dans notre modèle de pensée, dans nos schémas habituels sur la physique de la mesure et nous avions envie d’un regard neuf.

C’était une demande complexe qui impose d’avoir un background théorique assez poussé. Nous ne voyons pas comment trouver une personne capable de mener à bien cette revue critique sans à priori. Quand j’ai entendu parler d’auticonsult, je me suis dit que c’était une réelle opportunité. Nous avons effectivement accueilli une consultante qui avait une telle capacité de travail qu’elle a pu comprendre très vite notre problématique. Grâce à son background, déjà très solide en physique et en mathématiques, elle a su être très pertinente très rapidement et capable de nous proposer de nouvelles solutions d’inversion.

La mission a duré un peu plus de 9 mois en tout. Elle nous a apporté exactement ce que nous espérions, c’est-à-dire de nouvelles solutions pour traiter les signaux.

Une deuxième mission en 2021-2022

La deuxième mission qui se termine tout juste, traite d’hydrologie. Nous cherchions à développer un nouveau simulateur pour représenter les futures mesures d’un concept instrumental en cours de développement. Dans ce cas, nous avions besoin d’une personne qui maîtrise les mathématiques et l’informatique. Auticonsult nous a proposé un profil qui correspond vraiment bien avec notre besoin.

La mission s’est déroulée en télétravail intégralement avec des interactions très régulières pour orienter le travail. Seulement quatre rendez-vous de deux jours ont été réalisés en présentiel. Le Job coach nous a aidé à adapter la méthode de travail à distance en cours de mission. Le résultat a été très profitable pour le consultant et pour nous. Nous sommes très contents du résultat final.

Les Job coachs pour faciliter la collaboration

Dans les deux cas, nous avons été accompagnés par des Job coachs. Je trouve que c’est extrêmement enrichissant pour le démarrage de la mission, en particulier la garantie d’un petit temps de sensibilisation proposé à toute l’équipe qui va intervenir avec le consultant auticonsult.

Cela nous permet de parler de l’autisme de façon ouverte et j’ai vraiment apprécié la franchise avec laquelle cela a été fait et l’implication du consultant qui vient nous expliquer comment il interagit avec les autres, et d’expliciter quels sont ses problèmes.

Ce temps d’échanges pose des bases de travail solides pour la suite puisque nous savons à quoi nous attendre, avoir connaissance des problèmes fait qu’il n’y a plus vraiment de problème finalement. Tout le monde s’adapte et le consultant devient juste une personne comme les autres membres de l’équipe. À chaque fois, les contacts ont été très bons.

Le Job coach nous accompagne sur la durée du contrat et permet d’ajuster très rapidement en cas de problème. Nous en avons rencontré très peu d’ailleurs !

Avez-vous une anecdote sur l’impact de l’autisme au travail ?

En fait, je n’ai pas vraiment d’anecdote sur l’impact de l’autisme dans le travail. Notre ressenti à tous est, qu’il n’y a pas tant de différences. Certes, il faut un peu s’adapter sur les relations humaines, mais cela se fait de façon très simple.

C’est ce qui nous a peut-être tous surpris dans l’équipe. C’est finalement très simple et cela s’est extrêmement bien passé lors des deux expériences.

Un conseil pour les autres entreprises ?

Je n’ai qu’un conseil à donner : « allez-y », lancez-vous et faites-vous confiance !

Il faut peut-être adapter un petit peu son mode d’intervention. Quand je suis une étude avec auticonsult, je m’implique peut-être un peu plus, je prends la main sur les comptes-rendus de réunion et surtout, je donne de l’information qui est utilisable tout de suite et pas longtemps à l’avance parce que je me suis aperçue que ça ne servait à rien.

Témoignage de Céline Tison.
Manager du service « Traitement Radar » au CNES.

logo CNES

Vous souhaitez inclure des professionnels autistes ?