W3Schools

Accueillir un consultant autiste : une expérience fascinante chez Décathlon

Notre équipe cherchait juste un consultant qui sache bien faire le travail. Ce qui en est ressorti est bien plus qu’une mission réussie.

La demande initiale

Au début, notre équipe était à la recherche d’une personne pour une mission de migration d’un outil de ETL. Un travail qui peut paraître simple mais qui au fond est compliqué à cause des nombreux aléas que l’on peut rencontrer. La personne en charge de cette mission devait s’assurer que tous nos traitements restaient opérationnels sur la nouvelle version de l’outil.

On ne cherchait pas spécifiquement une personne sur le spectre de l’autisme ou étant en situation de handicap, juste une personne compétente et qui connaissait l’outil ce qui était le cas de Laurent (consultant auticonsult). C’est comme ça que l’aventure a commencé.

La sensibilisation

Au début de la mission, une job-coach est venue nous faire une sensibilisation sur l’autisme et les particularités de Laurent. Elle nous a beaucoup aidé à comprendre ce « trouble » car très peu de personnes connaissaient l’autisme dans notre équipe. Cette sensibilisation nous a permis de comprendre ce qu’était le spectre de l’autisme, et comprendre la raison de la discrétion de Laurent.

Quand la mission a démarré et qu’on a commencé à travailler avec Laurent, la communication s’est finalement bien passée entre nous. Certes, Laurent n’allait pas de lui-même faire des ragots à la machine à café mais on n’a pas ressenti de réelles difficultés pour communiquer.

Le travail

En ce qui concerne la qualité du travail, je me rendais compte que Laurent réfléchissait « différemment » et ceci apportait une vision innovante sur la mission. Je m’en suis rendu compte notamment à l’initialisation du projet. Laurent a su décortiquer les travaux existants et tout référencer dans un tableau pour faciliter le projet. Il a rigoureusement parcouru l’ensemble des travaux pour les cartographier. Avec le nombre de jobs et de sous jobs que cela représentait, la tâche était fastidieuse, mais ça ne semblait pas préoccuper Laurent qui souhaitait simplement aboutir cette tâche qu’il avait entreprise.

La mission ayant démarrée peu avant le confinement, Laurent a commencé le travail à distance à 50% puis est passé à 100% en télétravail. Mais ceci n’a pas semblé le gêner et tout s’est bien passé au final.

Ce que je retiens

Je suis très content d’avoir fait la démarche, très content d’en savoir plus sur l’autisme et très content également d’avoir partagé cette expérience avec l’équipe.

Outre la qualité du travail fourni par Laurent, la sensibilisation faite au début de la mission a été particulièrement appréciée par mes collègues. J’étais moi-même surpris d’avoir des échos positifs de ma hiérarchie lors de mon entretien mensuel.

On parle toujours de prendre les meilleurs chez Décathlon et l’autisme n’a pas été un frein pour choisir les meilleurs talents. C’était une belle découverte, humaine et technique.

 

Témoignage de Charles-Adrien LE TETOUR
Leader Dev Data chez Decathlon

Right Menu Icon